Forums

  • Anne Brochu-Lambert

    Membre
    28 avril 2023 à 11 h 47 min

    Ah le grand débat qui se pointe le nez … Si le FRIC/ tout organisme a une position officielle (voir ,dûment discutée/votée au c.a.), c’est donc dire qu’elle est de la sphère politique, la direction peut dans cet instance diriger la lettre du membre à l’élu qui se sent apte à y répondre (présidence, ou vice-présidence, c’est que je recommanderais). Que la position alternative soit valable (ou qu’elle soit erronée ou de type désinformation), suggère le même mécanisme à mon sens. L’organisme reste sur sa position. Si le membre est toujours insatisfait(e) de la réponse, il/elle aura la possibilité de ramener ce point en AGA, en vertu de vos pré-requis de discussions en AGA (et de potentiel résolution). Dans cette éventualité, et si la position alternative est une ‘dérappe’, mieux vaut prévoir les arguments (et les sources d’informations qui la nourrissent) pour bien assoir la position de l’organisme (cela ne nuit pas si elle va aussi dans le sens de la position du Canada en matière de politique étrangère).